Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/10/2010

Les comportements compulsifs: quel pourcentage de patients concernés?

En France, il y a peu d'études sur les comportements compulsifs dans le cadre des traitements de la maladie de Parkinson. Je l'ai déjà dit, les neurologues ne déclarent pas forcément les nouveaux cas d'addiction au jeu, cet effet indésirable étant soi-disant connu. Il est vrai que les médecins déjà bien occupés, se voient confier de plus en plus de tâches d'administration. La faute au manque de moyens des hôpitaux en termes de gestion du personnel administratif!

Tout ça pour dire que les Américains ont fait une nouvelle étude clinique. Et finalement on est bien loin des 5% annoncés il y a quelques années. Cette étude réalisée sur une cohorte de 3090 personnes et publiée dans Archives of neurology démontre que 13,6% des patients prenant un traitement dans le cadre de la maladie de Parkinson composé de levodopa et/ou agonistes dopaminergiques développent des troubles compulsifs.

Alors voilà, le défaut de déclaration des nouveaux cas d'addiction détectés dans le cadre d'un traitement de la maladie de Parkinson empêche une meilleure prise en charge de l'addiction.

15% commence à devenir un chiffre conséquent quand on sait que la maladie de Parkinson est la deuxième maladie neuro-dégénérative après Alzheimer en France.

 

Les commentaires sont fermés.