Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/02/2011

Quand le droit s'intéresse à l'impact des neurosciences...

Parkinsoniens et parkinsonniennes,

Si vous avez ou avez eu des troubles comportementaux impulsifs vous ayant conduit à commettre des actes pénalement répréhensibles, j'aimerais bien que vous me laissiez un message électronique. Dans ce mail, j'aimerais savoir quel acte: vol d'argent, vol d'objets, agression sexuelle... et comment ça s'est passé pour vous devant le Procureur de la République (expertise, soutien médical, non-lieu, procès, cause exonératoire, peine de prison, sursis...). Le mieux c'est d'indiquer les dates et les lieux des juridictions (TGI, Cour d'Assises...).

Pourquoi je vous demande ça?

Parce que la juriste que je suis rédige un article sur la manière dont le droit s'empare des conséquences des troubles comportementaux impulsifs. Il faut savoir qu'actuellement les instances judiciaires sont prêtes à entendre lesdites conséquences alors profitez de ce moment.

Qu'avez-vous à y gagner?

Honnêtement pas grand chose sauf à aider de futures familles à qui on pourrait éviter bien des déboires.

Bien évidemment, je respecterai votre anonymat. Je vous autorise à masquer votre nom si ça vous arrange. Mais sachez que de toute façon, en droit, les protagonistes deviennent des M. X ou M. + initiale de votre nom. Et surtout, les affaires sont citées pour étayer les faits et les raisonnements juridiques. A aucun moment, on ne vise à étaler votre vie privée sur la voie publique.

Alors si vous avez des arrêts, envoyez-les moi histoire de pouvoir les commenter et relater de la manière la plus juste possible le traitement des infractions suite à des troubles comportementaux impulsifs dans le cadre de traitements antiparkinsoniens par le droit.

 

 

 

 

Commentaires

Mon compagnon a été traité par le Réquip depuis presque 10 ans . On a testé sur lui le produit le plus titré ce qui lui a retiré tout contrôle sur lui-même ,l'a désociabilisé par l'addiction a l'alcool,au sexe,l'argent avec surendettement,crises de démence, paranoia...etc.

Écrit par : GARNIER | 28/03/2011

Et aujourd'hui, où en est-il?

Écrit par : Aurélie | 28/03/2011

Les commentaires sont fermés.